Global Health Cover - Health Insurance around the World
   
  Italian Language  English language  French language
 
 
 
 
La Santé au Vietnam
 
Même si le peuple vietnamien a une espérance de vie élevée et un faible taux de mortalité à la naissance (70,61 années et 2,595% respectivement estimés en 2005), la malnutrition continue d'être un problème pour les personnes séjournant dans les provinces. Alors que l'espérance de vie élevée et le faible taux de mortalité infantile sont encourageants, il a été noté que les deux indicateurs sont les mêmes ces dernières années, ce qui suggère une amélioration minimale. Les dépenses effectuées pour la santé publique par le gouvernement représentent environ 0,9% du PIB du pays.
Tous les vietnamiens ont droit à une subvention gouvernementale de 20% de leurs factures de soins médicaux, ce qui signifie que 80% de la facture devra être payé en espèces par les patients.

La santé publique du pays a ses racines dans le Nord (quand le Vietnam était encore divisé entre le Nord et le Sud) et couvrait tous les niveaux jusqu'au village. Uniquement après l'unification du pays, le système de santé public a commencé à couvrir le Sud. Cependant, à partir de la fin des années 80, une foule de facteurs tels que le financement insuffisant du gouvernement, la redistribution de la responsabilité des de santé du gouvernement central aux provinces, et l'introduction des services de santé payant ont affecté négativement le système. Le financement insuffisant du gouvernement a créé des problèmes majeurs tels que le manque d'eau potable et la mauvaise manutention des systèmes d'égouts qui ont causé des maladies infectieuses comme le choléra, la typhoïde, la dengue et le paludisme. Il a également retardé la construction / l'entretien des hôpitaux et a entraîné une pénurie de professionnels de la santé comme les infirmières et les sages-femmes. La Banque mondiale, dans son rapport en 2000, a déclaré qu'il y a seulement 250.000 lits d'hôpitaux à l'échelle nationale pour toute la population, ce qui se traduit par environ 14,8 lits pour 10.000 habitants, ce qui est très bas et alarmant, si l'on considère l'ensemble des pays asiatiques.

Au Vietnam, les maladies infectieuses telles que le paludisme sont largement contenues. à son crédit, les décès résultant du paludisme s'élèvent désormais à seulement environ 5 pour cent des cas en comparaison au début des années 90. Cette réalisation remarquable a été radicale et a été contribuée par des médicaments contre le paludisme et un traitement approprié introduit dans le pays. Inversement, la tuberculose (TB) est encore une maladie infectieuse dans le pays, et a contribué à 57 décès chaque jour - selon un rapport de mai 2004. Le pays a intensifié le programme de vaccination à l'échelle nationale, associé à la promotion de l'hygiène, ainsi qu'à une expertise étrangère. Le Vietnam a pour objectif de réduire drastiquement les cas liés à la tuberculose et de minimiser les nouvelles infections.

Le Vietnam est un des pays d'Asie les plus sévèrement touchés par le virus de l'immunodéficience humaine / syndrome d'immunodéficience acquise (VIH / sida). Selon le rapport officiel publié en Septembre 2005, on comptait 101 291 patients infectés par le virus de l'immunodéficience humaine (VIH), 16 528 de ces patients atteints du syndrome d'immunodéficience acquise (SIDA) et la maladie a causé 9554 décès. Mais il est largement admis que les cas passés inaperçus sont beaucoup plus. La situation est tout à fait inquiétante car les chiffres officiels font état d'une moyenne de 40-50 nouveaux cas chaque jour. L'objectif déclaré par le gouvernement consiste à plafonner le taux d'infection par le VIH à 0,35%, qui est aussi le taux officiel actuel (le taux moyen mondial) avec une attention particulière aux commerces sexuels et aux toxicomanes par voie intraveineuse. Cependant, même au rythme actuel, cela se traduirait encore par 1 million de patients d'ici à 2010. En outre, les victimes dans le pays sont également soumis à la discrimination «officielle» et à la stigmatisation; ce qui a incité un fonctionnaire des Nations Unies à commenter plus sévèrement que la plupart des régions du monde. La situation a été observée avec les yeux vigilants de la communauté internationale et en Juin 2004, l'administration Bush a fait du Vietnam l'un des 15 pays bénéficiaires du plan global de 15 milliards de dollars contre le SIDA.

 
 
 
Liste des Pays
side line
Liste des Hôpitaux au Vietnam
 
 
Copyright 2010 ~ 2019 Global Health Cover all rights reserved.