Global Health Cover - Health Insurance around the World
   
  Italian Language  English language  French language
 
 
 
 
La Santé en Argentine
 
Trois secteurs composent le système de de santé en Argentine : le secteur public, financé par l'argent des contribuables, le secteur privé, à travers la vente de produits d'assurance et le secteur de la sécurité sociale, financé par les régimes d'assurance obligatoire. Le Ministre national de la Santé et de l'action Sociale (MSAS) est responsable des trois sous-secteurs des de santé tout en tant responsable de la règlementation du marché, de l'évaluation et la collecte des statistiques.
Les Obras Sociales, les organisations écran des syndicats des travailleurs argentins, financent et gèrent le secteur public. Chacune des plus de 300 Obras Sociales est organisée spécialement pour les professions bénéficiaires. Toutefois, de grandes variations existent en termes d'efficacité et de qualité offertes. Un pourcentage de 73% des assurés et 75% des ressources sont détenues par les 30 premières organisations. Par conséquent, une Redistribution des Fonds de Solidarité a été créée par le MSAS pour combler le désquilibre entre les assurés. Seuls les employés dans le secteur formel ont droit à la couverture des Obras Sociales. Depuis la crise économique de l'Argentine de 2001, le nombre de couverture a légèrement baissé (étant donné que le chômage a augmenté et plus d'argentins ont rejoint le secteur informel). Les derniers chiffres révèlent en 1999 que près de 8,9 millions de bénéficiaires sont couverts par les Obras Sociales.
 
Secteur Privé
Le secteur privé de la santé en Argentine est surtout connu pour sa diversification ainsi que les réseaux de petites et disjointes structures, le marché est constitué de plus de 200 organisations qui offrent une couverture à environ 2 millions d'argentins. En Argentine, il n'y a pas de démarcation claire entre le régime privé et public, et cela constitue un défi pour répartir le nombre de couverture distribuée à chaque régime. Le CISR a publié un rapport en 2000 qui suggère qu'une compétition étrangère est entrée sur le marché ces dernières années. Ce sont en grande partie des compagnies d'assurance en provenance des pays d'Amérique latine, suisses et américains. Tout comme leurs homologues locaux, ils sont soumis au cadre réglementaire du pays.
 
Le système public
Le système public accueille les résidents qui ne sont pas couverts par une assurance privée ou une des Obras Sociales, et elle englobe également les services d'urgence. Les conclusions du rapport de CISR ont fait remarquer que le système public national comporte de graves lacunes structurelles et une gestion inefficace telle que l'administration décentralisée à l'échelle provinciale, qui démontre un manque de flexibilité dans le département du personnel et une communication médiocre, le système d'incitation inefficace; le grave manque de système d'information pour faciliter le contrôle et la prise de décision; le budget insuffisant pour l'équipement et l'entretien des installations, et un ensemble de problèmes qui ne sont généralement pas associés à des organisations de cette taille.

Dans le cadre du système public, la gestion des de santé (parfois même des soins primaires) du niveau provincial est délègue au niveau communale. Le nombre d'argentins dans le système a augmenté depuis 2001. Un rapport en 2000 suggère que 37,4% de la population n'avait aucune assurance, près de la moitié était couverte par les Obras Sociales, 8,6% avait une couverture privée, et 3,8% était couvert par le régime privé, ainsi que par les Obras Sociales.

 
 
 
 
Liste des Pays
side line
Liste des hôpitaux en Argentine
 
 
Copyright 2010 ~ 2019 Global Health Cover all rights reserved.